Quotidien du Médecin

Journal N° 6460 du 22-Mar-1999 Page 58

Usage médical de la marijuana : l'Académie des sciences dit oui, la Maison Blanche dit non

 

 

La marijuana est-elle un médicament ou une drogue ?(ph.AFP)

La Maison Blanche s'oppose à l'usage médicalisé de la marijuana, contrairement à un rapport nuancé sur le sujet qu'elle avait commandé à la prestigieuse Académie nationale des sciences américaines. L'Institut de médecine de l'Académie souligne ainsi que les vertus médicales de la marijuana pour certains malades font l'objet d'un « consensus substantiel » au sein de la communauté scientifique. Il met aussi l'accent sur le fait qu'il n'existe aucune preuve sérieuse que cette substance constitue une « passerelle » automatique vers des drogues dites « dures ». De même, estime-t-il, une éventuelle légalisation de l'usage ne provoquerait pas forcément une recrudescence de la consommation.

En revanche, pour les experts, « la marijuana a un potentiel en tant que médicament, mais il est limité par le fait que les patients doivent inhaler une fumée dangereuse ». Elle convient, par exemple « aux patients qui ne répondent pas bien à d'autres médicaments, pour le traitement, sur de courtes périodes, des nausées et vomissements causés par la chimiothérapie ou l'amaigrissement dû au SIDA ».

Parmi les inconvénients figurent, notamment, le risque de cancer, les dommages causés aux poumons et les dangers particuliers propres aux femmes enceintes et à leurs enfants. Aussi, souligne l'Institut de médecine, des études sont nécessaires pour mettre au point un autre mode de délivrance du produit. Outre-Atlantique, le débat sur l'utilisation de la marijuana à des fins médicales est particulièrement vif, depuis la victoire des « oui » à un référendum d'initiative populaire sur la question en Californie en 1996. Même si les autorités fédérales sont parvenues à bloquer l'application de cette mesure, les électeurs de l'Alaska, de l'Arizona, du Colorado, du Nevada, de l'Oregon et de l'Etat de Washington ont approuvé, en novembre 1998, des initiatives similaires.